Star Wars : Knights Of The Old Republic (XBOX, PC)

Après vous avoir quelque peu fait attendre pour ce mystérieux test, le voici qui arrive ! L’indice de celui-ci était totalement lié au jeu en question puisqu’il s’agit également d’un titre Bioware de la tant exploitée licence Star Wars. Il fallait évidemment faire le lien entre les personnages d’HK-47 et de Revan qui sont tous deux des protagonistes importants de ce Knights Of The Old Republic.

Editeur : Lucas Arts

Developpeur : BioWare

Type : RPG

Sortie : 11 Septembre 2003 pour la version Xbox, 5 Décembre 2003 pour la version PC

Lorsque BioWare, qui s’est fait une belle renommée grâce aux excellents Baldur’s Gate et Neverwinter Nights, décide de s’attaquer à l’une des licence les plus populaires du 20ème siècle, on en trépigne déjà d’avance et à raison ! Bien que nombreux, les jeux Star Wars n’ont pas toujours été bons même si quelques pépites existent ça et là, reste à voir si Knights Of The Old Republic peut revendiquer sa place au panthéon des meilleures adaptations de la saga.

Dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Se déroulant 4000 ans avant les tribulations de notre bon vieux Luke Skywalker, BioWare nous propose un scénario conçut de toutes pièces sous le bon oeil des équipes de Lucas Arts veillant au grain à la cohérence vis à vis de l’univers déjà existant. Et ne croyez pas qu’à cette époque là, la galaxie très lointaine nageait dans la paix et la prospérité car le scénario de KOTOR (pour les intimes) nous plonge en pleine guerre entre les Sith, guidés par un seigneur noir du nom de Malak, et les fidèles de la République. Et vous n’aurez pas le temps de souffler car dès les premières minutes de jeu, vous êtes littéralement dans le feu de l’action. Membre d’équipage de l’Endar Spire, un petit croiseur de la République attaqué de tous parts par la flotte de Malak, vous devrez sauver au plus vite votre peau et porter protection à Bastila, une Jedi primordiale de l’Ordre puisqu’elle est la seule à maitriser la Méditation de Combat, technique permettant de motiver psychologiquement les troupes en pleine bataille. Après une évacuation de dernière minute via une capsule de sauvetage, vous vous écrasez sur la planète Taris, une sorte de clone de Coruscant entièrement constituée d’une seule et même ville, et devrez retrouver Bastila au péril de votre vie avec l’aide de Carth Onasi, un vétéran de la République. Le scénario est très bien construit et fait honneur à la saga, créant une véritable mythologie adjacente des Siths et d’une certain Forge Stellaire dont semblent se servir ces derniers pour posséder une flotte qui parait illimitée. L’histoire vous amènera à voyager dans les 4 coins de la galaxie et à visiter quelques planètes comme la bien connue Tatooine; Kashyyyk, planète natale des Wookies ou encore Korriban, la planète Sith qui est le lieu où se déroule à mon sens la partie la plus intéressante du jeu. Elles sont au nombre de 6 et ont chacune leur environnement, leur population et leur passé respectifs.

Stratégies et gros stuff.

Après avoir choisi votre avatar, votre classe parmi les 3 disponibles (Soldat, Voyou et Éclaireur), réparti vos points d’attributs (Force, Intelligence etc) et de compétences (Explosifs, Vigilance, Premiers Soins etc) et passé la première scène cinématique ressemblant fortement à l’introduction de l’épisode IV; vous voilà face à vos premiers ennemis, des fantassins Sith. Et c’est là que l’on découvre le système de combat, un savant mélange entre tour par tour et temps réel. Concrètement, le combat se déroule en temps réel mais il est possible à tout moment de mettre le jeu en pause afin de sélectionner les techniques de votre choix, et elles sont nombreuses et vous ne pourrez pas toutes les débloquer, il faudra donc faire les bons choix lors de vos levelling. Concernant l’équipement, le jeu est tout ce qu’il y a de plus classique mais est extrêmement fourni, boucliers, grenades, blasters, épées, sabres lasers, gants, ceintures, lunettes, toutes les parties du corps peuvent être équipées ! Bien évidemment, vous ne serez pas seul pour sauver la galaxie et vous gagnerez au fil de l’aventure des compagnons avec chacun leurs forces et leurs faiblesses, à vous de les utiliser au bon moment et de la bonne façon; il est aussi possible de les équiper et de choisir à votre guise leurs compétences et techniques spéciales à chaque montée de niveau.

Le bon, la brute et le jedi.

Outre l’exploration et les combats, la partie la plus intéressante réside dans les multiples possibilités que proposent le jeu, même pour les quêtes les plus bénignes. En effet, une place prépondérante est laissée aux dialogues tous relativement bien inspirés et doublés, à vous de choisir dans quel camp vous vous situez (plutôt Clair ou Obscur). Le jeu propose à ce titre deux fins différentes pour l’intrigue principale. Bien qu’assez manichéens, les dialogues sont parsemés d’humour et il est plaisant de voir que les développeurs se sont lâchés et amusés en les écrivant, il y a parmi eux quelques passages mémorables. Dans le même esprit de diversité et de choix, vos compagnons ne sont pas que de la vulgaire chair à canon : chacun à ses problèmes, son passé et il ne tient qu’à vous de les découvrir et de les aider, ouvrant la porte à de nouvelles quêtes toujours très bien construites, vous amenant généralement à explorer plus en profondeur les planètes visitées. Petit détail supplémentaire mais qui fait néanmoins son effet; une fois devenu Jedi, votre apparence changera en fonction de votre orientation karmique. A titre d’exemple, une chute dans le côté obscur vous donnera le teint pale et haineux et vos compagnons vous regarderont d’un sale oeil, surtout ceux qui sont eux aussi des chevaliers Jedi qui ne se gêneront pas de vous réprimander à de multiples reprises le cas échéant.

Sans aucun doute l’un des meilleurs (le meilleur ?) jeux de la licence Star Wars, Knights Of The Old Republic vous plongera des heures durant dans la lutte contre Malak et ses sbires. BioWare signe là le RPG qui pose les bases de ce que sera ensuite Mass Effect ou Dragon Age : Origins; eux aussi d’excellents titres. En tant que fan absolu de Star Wars, je ne peux que vous le conseiller, surtout si comme moi vous avez nagé enfant dans les contes stellaires de M.Lucas…

Note Finale : 19/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s