[Hors-sujet 1] Laurence anyways : le chef-d’oeuvre (de plus ?) de Xavier Dolan

S’il n’y avait qu’un seul film à voir ces deux dernières semaines, c’est bel et bien Laurence Anyways, le troisième long métrage du jeune prodige Xavier Dolan. 

Et oui, j’ai bien dit Dolan et non pas Nolan; je sais que la campagne de communications de The Dark Knight Rises a envahit votre cerveau mais vous pouvez l’oublier, je le sais !

Après les Amours Imaginaires tout en poésie et naïveté mais néanmoins parsemé de pointes de génie en terme de mise en scène et de narration (comme toujours avec Dolan), le jeune québécois nous livre là le plus abouti de ses films, en témoigne sa durée de plus de deux heures et son casting plus poussé. Le réalisateur multi-casquettes nous conte ici une histoire d’amour passionné entre un couple où tout semble aller pour le mieux jusqu’au jour où Laurence (interprété par Melvil Poupaud) décide de révéler son secret à sa douce et à ses proches : son besoin de devenir une femme. Entre déchirures, réconciliations et rencontres, le cinéaste propose une fois de plus la démonstration de son immense talent en usant grandement de l’ascenseur émotionnel tout au long du film, nous tenant en haleine jusqu’à la dernière seconde. Malgré une apparence quelque peu désuète, Laurence Anyways se révèle bien plus intelligent que tous les films qui sortent de nos jours. Ce long-métrage est une véritable leçon de cinéma et certains feraient bien d’en prendre de la graine. Le jeune élève rabat une fois encore le caquet des grands maîtres actuels du septième art et offre sur un plateau d’argent l’oeuvre qui semble bien partie pour devenir le film de l’année, loin des nombreux blockbusters et malheureusement pas assez plébiscité par les médias français. Je n’en dit pas plus, je vous laisse le soin de prendre votre petit portefeuille et de conclure le meilleur investissement culturel de 2012. Si vous réussissez à dénicher un cinéma près (ou même loin) de chez vous qui diffuse cette claque sensuelle, il n’y a pas une seconde à hésiter ! Vous vous économiserez ainsi la déception du dernier né de la trilogie Batman de Nolan…

Publicités

One thought on “[Hors-sujet 1] Laurence anyways : le chef-d’oeuvre (de plus ?) de Xavier Dolan

  1. Meilleur investissement culturel ? Tu y vas peut-être fort non ?
    Mais oui ce film est génial, et l’ascenseur émotionnel très bien construit… Je peux largement témoigner sur ce point.

    J’ai lu pas mal de critiques, il parait que le film est très « cliché », notamment sur sa vision de la transexualité. Bon c’est un peu le contraire de ce que j’en ai pensé… Certes on y voit quelques folles mais bon… Laurence sort justement de cette vision stéréotypée à mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s